Elias

Prêtre choisit par Eriminh pour une importante mission

Description
Nom:Elias
Race:Humain
Sexe:Mâle
Naissance:13 Vacuus 10141
Âge (en date du 10218):77 ans
Catégorie:PJ
Joué par:Kurosawa

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Campagnes associés au héro
  • Cycle Orokh - V - Archipel du crâne vert
  • Détails
    Élias est né dans la ville d’Ourcosse dans le royaume de Bourges. Il n’avait que quatre ans quand son père lui parla d’une sorcière nommé Alkymhill (La bitch dans Lémandaor) qui avait tenté de prendre le contrôle du monde. Son père ajouta qu’elle était une sorcière et une prêtresse d’Orokh un vieux dieu de la guerre. Ce fut plutôt impressionnant pour le jeune Élias et il se souvient très bien quand elle fut tuée dans le royaume voisin d’Orogund. Il trouva que c’était dommage car on disait que c’était une belle femme.

    Quelques années passèrent la fièvre jaune emporta les parents d’Élias et celui-ci fut élevé par les prêtres de Yodehus. A seize ans il était un jeune et brillant acolytes dans le clergé de Yodehus et savait déjà prier pour accomplir de petit miracle. Élias se sentait par contre étouffé, il avait soif de connaître d’autres dieux mais le royaume de Bourges avait bannis toutes les autres religions depuis qu’une reine s’était convertit a Yodheus voila plusieurs centaines d’années. Un jour alors qu’il faisait le ménage dans le temple il tomba sur une dalle du plancher qui était lousse et ballotait sur elle même. Il la souleva et découvrit un coffre. Élias travailla deux semaine pour parvenir à ouvrir le coffre. A l’intérieur il trouva un livre très poussiéreux. Il le prit et l’amena dans sa chambre pour l’examiner. C’était une bible, la bible du dieu Orokh un dieu de la guerre de l’ancien panthéon prié dans le temps ou les tribus barbares ne formait pas encore le glorieux royaume de Cyrkhan aujourd’hui disparus. Le livre devait avoir près de mille an seul la magie pouvait l’avoir conservé dans cette état.

    Élias le lus en près de un mois, il devait faire attention car il savait que si ses supérieurs le trouvait avec un tel ouvrage il serait punis sévèrement. Quand il le fini il se sentit puissant, et sentit qu’il avait maintenant les moyens de ses ambitions et que plus personnes ne pouvait l’empêcher de faire ce qu’il voudrait. En sortant de sa chambre le frère Théodus lui demanda de lui apporter un verre d’eau. Il le regarda, lui cracha aux visage et se mit a le rouer de coup de poing puis de coup de pied. Que c’était libérateur! Il cessa quand celui-ci cessa de bouger et qu’une belle corole rouge entoura sa tête. Il sortit du temple et se dirigea à travers les rues de la ville sans trop savoir ce qu’il cherchait. Il s’arrête finalement devant une maison a deux étages, il la reconnu car c’était la maison de la sorcière Alkhymill. Son cœur se mit à battre d’excitation, il grimpa aux deuxièmes étages et se mit à fouiller dans les ruines. Il trouve finalement une pierre noire de la grosseur d’une bille. Elle paraissait sans importance mais dès qu’il la mit dans la paume de sa main elle se mit à briller.

    Deux être sombres, portant une chasuble noir et une épée tout aussi noir ( Des Palaorokh ) entrèrent par la fenêtre et prirent position chaque coté de lui. Au même moment, la pierre noire entra avec grande douleur dans sa main en déchirant la peau, puis la plaie se referma laissant une bosse dans la paume de la main. Les veines de son bras se mirent à noircir de même que tous les capillaires et les artères. Tout à coup une violente douleur au cœur le saisie il eut l’impression qu’il allait mourir. Les deux êtres fantomatique le soutinrent pour ne pas qu’ils tombent au sol. Quand la douleur s’estompa il vit que sa peau avait noircie, Élias avait maintenant un but à accomplir, prendre le contrôle du monde libre au nom de son dieu... Orokh.

    Dans les années qui suivirent Élias servit Orokh aveuglément ce dernier préparait un grand plan pour envahir le monde. Élias se retrouva dans un luxueux manoir duquel il n’avait pas le droit de sortir. Mais qui aurait voulus quitter un endroit où il avait tout ce qu’il désirait; repas somptueux, bijou, or et les plus belle femmes obéissant a tout ses désirs pervers. Son travail consistait à créer des morts vivants pour monter une grande armée. Orokh communiquait soit en lui faisant entendre des voix dans sa tête ou soit au moyen de runes gravées sur les murs. Élias avait très hâte de commander sa grande armée, mais lorsque le plan fut mis en branle Orokh lui écrit que l’armée serait dirigé par quelqu’un d’autres. Peu de temps après Élias se trouva confronté à une femme aux cheveux long et noir qui n’avait pas de bouche. Elle lui donna un livre avec un mystérieux symbole dessus et partit avec les morts-vivants. Cette femme inspira des craintes à Élias et il dans un moment de lucidité il se sauva mais une terrible douleur dans son poitrine il franchit les portes du manoir et tomba dans le vide pendant un long moment avant de frapper des arbres et finalement tomber sur le sol. Avec c’est dernière force il prit un couteau et coupa dans la paume de sa main afin de faire expulser la pierre noir. Il se sentit immédiatement apaisés des voix d’Orokh, mais les blessures de sa chute et de sa main furent trop pour son corps viellissant et il perdit connaissance.

    Quand il ouvrit les yeux un homme d’une quarantaine d’années était en train de le soigner. Il se nommait Okhar Monkhell, il était le grand prêtre de l’église d’Eriminh dans la ville de Torador. Il dit à Élias qu’il avait été trouve dans une marre de sang au milieu de la forêt. Le temple lui offrit un gîte, et le soigna du mieux qu'ils le purent. En retour Élias se mit a travailler pour eux et faire quelques menu travaux dans ce grand temple qui avait plus des allures de cathédral que de simple temple. Élias ne dit jamais d’où il venait, il décida de ne plus jamais utiliser ses pouvoirs de peur de provoquer Orokh.

    Jusqu'à ce que Ériminh décide autrement pour lui, sentant que sa volonté de changer fut sincère, Okhar vint le trouver et lui proposa de le libérer de tout ses pêchés passé en échange en échange d'une vie de piété et de servitude. Il lui imposa une condition pour sa rédemption : ne jamais attaquer ou blesser quelqu'un directement, que se soit physiquement ou magiquement.

    Élias remercia l’homme et accepta et se mit a étudier comme un jeune acolyte les préceptes de son nouveau dieu. Il eu cependant de la difficulté à tenir sa promesse de ne jamais blesser personne et un jour où il voulu s'interposer entre deux béligérants, il réplicat à l'un deux et le blessa gravement. Ériminh le punit sur le champ en le rendant à moitié aveugle pour l'empêcher désormais de viser ou de combattre.

    Un jour tout récemment alors qu’il priait devant l’autel de la grande Cathédral il sentit une grande chaleur devant lui. A tâtons il inspecta l’hôtel et découvrit un étrange petit objet, pendant quelques seconde sa vision revint, ses yeux s’ouvrir pour la première fois depuis quelques années. Il lui fallut quelques minutes pour voir ce qu’il tenait c’était un petit crane de cristal transparent avec un point de couleur jaune a l’intérieur. Avant que ses yeux ne se referment il entendit une voix résonné dans tout le temple mais il semble que seulement lui entendait.

    - Élias... dans quelques jours je vais te confier une mission importante. Je ne suis pas un dieu vengeur mais il est temps que celui qui t’a floué soit éliminé. Ce crâne te sera utile dans la mission tu rejoindras d’autre personne possédant un crâne similaire. Tu devras les assister, les guérir et prendre soin d’eux. Tu ne peux toujours pas blesser ou attaquer quelqu’un. Si tu accomplis ta mission je serais clément et je te redonnerais la vue pour que tu puisses voir pendant les dernières années de vit mortel qu’il te reste...

    Elias ferma le poing autour du petit crâne. Enfin le temps était venus de définitivement oublié le jour ou il avait découvert une bible maudite.
       
    Cliquez sur les icones pour voir les images.


    Relations
    HéroLiens
    Il y a aucune relation pour ce personnage
    Objets de valeurs
    NomType
    Il y a aucun objet pour ce personnage