Akira Tanashori

Clan Toozakaru (Qui est aller loin): Prêtres de Kahir et bien d'autres

Description
Nom:Akira Tanashori
Race:Humain
Sexe:Mâle
Naissance:12 Metalum 10178
Âge (en date du 10218):40 ans
Catégorie:PJ
Joué par:Kurosawa
Campagnes associés au héro
  • Jidai Hoshi - San (III) - Flocons de neige et rêve de paix
  • Endroits associés au héro
  • Eurys
  • Hikoma
  • Organisations du héro
  • Clan Toozakaru (Qui est aller loin)
  • Détails

    Keynoko passait son temps a nettoyer la modeste petite maison de bambou et de papier de riz qu'elle possédait a Tawada un petit village de 150 habitants a environ 3 jours d'Heindu et pour faire le ménage valait mieux envoyer ses huit enfants jouer a l'extérieur. C'est probablement pour cela qu'encore aujourd'hui Akira adore le grand air plutôt que le confort d'une maison urbaine.

    Akira étant l'ainée des enfants il avait la responsabilité non-officiel de ses frères et sœurs. Sont plus grand plaisir les amener en montagne ou encore mieux dans la forêt des environs pour de grande marche.

    Keynoko étant marier a un des membre du clan des Toozakaru, Ozakara Tanashori. Elle devait composer avec le fait que son mari était souvent partie, la plupart du temps sur le continent et pouvait s'absenter des mois, voir des années. La pauvre Keynoko élevait donc pratiquement seule les huit enfants que le couple eux. Mais la maisonnée n'en souffrait pas, Akira faisant sa part, les sœurs ainées aussi. Et puis il y avait la prière du soir et du matin que toute la famille exécutait ensemble, il priait les kamis, mais aussi certains dieux gaïjin pour qu'ils prennent soin de leurs père.

    A dix-huit ans Akira était rendu un jeune homme accomplit, de surcroit un coureur des bois compétent dont son père qu'il n'avait vus qu'a quatre reprise et pour une période de 3-4 mois, pouvait être fier. Il était maintenant question de faire de lui un homme et un membre a part entière ce qui l'enchantait au plus haut point

    Un jour de chasse avec son père, il fut témoin d’une discussion concernant un membre du village que personne n’aimait et des inconnus qui lui était associés. Cet homme était arrivé avec les inconnus il y avait quelque mois avait louer une ferme mais ne cultivait pas la terre. De plus lui est sa bande était toujours saoul, perdait constamment leur argent dans des paris inutile et se comportaient comme des idiots. Ce jour là Akira et son père les surpris dans une discussion fort animée. La discussion portait sur le possible assassinat de l’empereur hikomien.

    Son père trouva bien drôle ce complot, car on ne pouvait s'imaginer que de tels idiots pourrait même réussir a approcher de l'empereur. De toute façon il ne portant pas trop l’empereur dans son cœur, il se disait qu’un changement de garde ne ferait peut-être pas de tord à Hikoma, si jamais leur plan stupide fonctionnait. Son père dit a Akira d'oublier toutes cette histoire et que cela ne pouvait que leurs attirer du trouble a lui et a la famille.

    Il n’en parla donc à personne et un jour, plusieurs mois plus tard son père étant repartit pour un long voyage Akira était cette fois partie seule en montagne pour sa plus longue randonnée a date. Il se souvient précisément de la date, le 15 Terra de l’an 10193, c'était son anniversaire, 19 ans.

    Lorsqu'il arriva a l'orée de la forêt la ou normalement il retrouverait son village il eut tout un choc. En lieu des bâtiments, des maisons, il y avait des ruines fumantes. Des dizaines de cadavres avait été empilés dans les rue et sacrifier dans un bucher. Il n'y avait plus rien, se rendant en courant a la maison il vit le cadavre de sa mère, ses sœurs et frères qui achevait de se consumer devant les ruines de la maison.

    Des marchands en fuite qui passait par le village eurent le temps de lui dire que Heindu avait été attaquée et que l'empereur était mort. Il comprit alors l’erreur qu’il avait faite et, complètement dévasté par le remords et la tristesse, il s’enfuit. Sans trop réfléchir il suivit les marchands et prit avec eux un bateau a partir d'un village épargnée par le massacre.

    Le bateau s'arrêta a Darhana-Erden, un grand port de mère au royaume d'Okiasaat. Sans argent, sans vêtement il erra quelques temps dans cette ville, un étrange mélange de culture hikomienne et gaïjin. Ou l'on priait aussi bien les kamis, que les dieux du panthéons de Cyrkhan ainsi que le dieu Eojah. Akira se mit a la recherche de trace de son père et bien que certaine personne affirmait l'avoir vus arrivé au port il n'obtint pas plus d'information, sinon que celui-ci était un habitué de la capitale, Ulayan Bayatar.

    Les okiasaatiens étant un peuple assez nomade, leurs villes donne souvent l'impression qu'elle est construite temporairement. Les maisons de pierre sont rare, la plupart des gens habitent dans des petite maison de bois de deux étage qui sont facilement démontable. De plus le peuple a un historique d'explorateur et de tradition équine. Il est donc normal pour les okiasaatiens de posséder un ou deux chevaux, les classes sociales sont basée sur ce principe et les construite en fonction d'accommoder les chevaux, chariot et carrosses qui y circulent.

    Après quelques mois a vivre de la mendicité, des prises faites en forêt, des peaux tannées et de la viande qu'il vendait. Il accumula assez d'argent pour acheter son cheval, des vêtements, des armes et de quoi entreprendre un voyage vers la capitale.

    C’est a cet endroit qu’il fit connaissance avec un prêtre d’Ériminh, Iniko Takino, qui vit toute sa détresse et sa tristesse. Iniko prit Akira sous son aile et lui apprit comment vivre sur le continent. Voyant la bonté dans le cœur d’Akira, il commença à faire son éducation sur le panthéon de Cyrkhan. La présence d’un prêtre Eriminh dans sa vie redonna un peu de souffle à son cœur, mais toutes ses efforts allait être réduite a néant.

    Au temple d'Eriminh d' Ulayan Bayatar, Akira aidait les prêtres guérisseurs en accueillant les blessés. Un jour il accueillis un homme portant les couleurs vert et bleu du clan des Toozakaru. En fait c'était un des fils de Keisuku Maialiama, la chef du clan. Celui-ci lui dit que les forces noir de Makura Shi avait pris possession du territoire hikomien et que la guerre avait commencé. Il était a Ulayan Bayatar pour tenter de rapatrier tout les membres de son clan mais il fut pris en embuscade par des hommes portant un kimono blanc immaculée et un simple flocon de neige jaune sur le revers droit de celui-ci.

    Bien sur Akira interrogea cet homme sur son père et celui-ci lui annonça que son père avait été tuer quelques mois plutôt par des gens appartenant au même groupe. L'homme lui remis les épées de son père, ainsi que son bâton, son kimono du clan et son symbole. Il lui remit aussi certaines possessions se celui-ci. Découragé, dépité, déçue, se sentant toujours coupable, il décida de quitter Ulayan Bayatar et s'embarqua sur un bateau en direction de l'Ouram.

    Il ne resta pas longtemps en Ouram, débarqué a Eisenstein le pays était en pleine révolution populaire et ce n'était pas l'endroit calme qu'il pensait trouver. Mais il réussit quand même a trouver une archive au temple d'Odran, le dieu de la connaissance, un lieu enfoui sous terre ou tout les connaissances religieuse de l'Ouram était stocké. On lui donna accès par l'entremise d'une prêtresse de Locha et d'un prêtres de Yodehus. Il s’intéressa à tous les dieux du panthéon, étudia la fascinante mythologie et l'histoire des familles accompagnant ce panthéon très anciens. Dans ses recherches il alla même jusqu’à s’informer sur les autres panthéons priés sur le continent. Il trouvait le principe des Dieux plus intéressant et réel que la religion animiste hikomienne et il passa sa détresse dans l’étude en espérant qu’un jour il puisse trouver la force de revenir sur son hikoma chérie pour propager la bonne nouvelle.

    A travers ses recherche il fit la connaissance des prêtresses de Falliah et de ses doctrines des plaisirs, bouffe, théâtre, lecture et surtout le sexe. Abandonnant Eriminh, Akira appris la langue du pays et se mit a prier Falliah. Dans la ville un peu chaotique le temple de Falliah était un oasis de bonheur ou l'on buvait, chantait et passait la nuit en bonne compagnie, tout cela pour un prix fort raisonnable. Mais l'argent vint a se faire rare et avant d'en manquer Akira se porta volontaire pour partir avec quelques prêtres, prêtresses, au royaume de Kievenbourg.

    C'est dans la ville de Gorneim qu'il eut un coup de cœur pour le dieux des voyageurs et de la parole, Kahir ce qui bien son état d’esprit. Le royaume de Kievenbourg connaissait lui aussi des petits remous avec la disparition de la reine, puis de la princesse quelques années plus tard. Mais a Kievenbourg le panthéon de cyrkhan avait la place principale il y avait plusieurs temples de tout les dieux dans chaque ville et parfois plusieurs shrine le long des routes.

    Akira parcouru Kievenbourg, en long et en large apprenant tout ce qui pouvait être appris sur le panthéon et son histoire. Il visita des temples majeur qui faisait partie du sentier de l'illumination, Kea, Crolimy, Veldicca, Comghall et appris tout les détails a propos des chemins de Kahir.

    Akira ne s'arrêta pas là, il se rendit dans le royaume d'Orogund et la guerre le rattrapa, il combattit des hordes d'orc a Nergham Nerghul et Périgord, des géants a Michiko et a Torador. Il joignit les armées du royaume de Bourges et combattit les morts-vivants a Valleverne, Sancelle, puis a Irkan, Ireithriva et Ereithreen au royaumes elfiques d'Ereindhur. Durant ces années il combattit après des forces du bien contre les forces d’Orokh. Il fit la fête comme un prêtre de Falliah, il guérissait en invoquant Eriminh, il provoquait des éclairs en invoquant Kea, il nourrit les armées en priant Forgael, il pria pour le repos des âmes en demandant la clémence de Ruaidri. Son ardeur au combat et sa dévotion envers le bien lui valu plusieurs surnoms : le dragon Hikomien, la terreur bridée, le typhon de l’est, la lumière jaune et l’éclat d’hikoma.

    Les gaïjin avaient beaucoup de difficulté à le cerner, car il pouvait arriver la veille d’un grand combat pour aider et disparaitre le lendemain comme s’il n’avait pas existé. A Orogund alors qu'il était a la ville de Torador il connu brièvement Élizabeth Takasaki et son père Kyosato Takasaki qui eux partirent lutter a Hikoma, mais Akira n'était pas encore prêtes a les suivrent.

    A Irkian en Ereindhur, il connu une grande coureuse des bois, nommée Silréa Melakiel. Ireithriva il combattit sous les ordres du grand roi Alandaor et eut même la charge de la guérir. Il en fut décoré et honoré avec la bénédiction des grand héros elfique (les elfes appellent leurs dieux des héros) par Alandaor en personne qui lui offrit son amitié et ses conseils.

    Il s'établit à Ereindhur et continua d'étudier les religions, a Irkan il fit la rencontre d'un étrange personnage nommé Kaïn qui lui parle d'Eojah. Il prit se rendit aussi a Khuma et parla avec les druides qui eux priait un panthéon fort différent.

    Mais maintenant que les combats sont terminés depuis quelques années, sont cœur recommence à souffrir. Un jour qu’il pensait fortement à son Hikoma natale, Titus lui apparut pour lui décrire les évènements qui se passaient dans son île (grâce aux informations de Shinobu évidemment). La balance du monde étant en péril, Titus lui suggéra fortement qu’il était temps pour lui de retourner à Hikoma pour aider un groupe d’aventurier qui tentait de sauver le kami de la paix, l’impératrice d’Hikoma.


    Relations
    HéroLiens
    Il y a aucune relation pour ce personnage
    Objets de valeurs
    NomType
    Il y a aucun objet pour ce personnage